Buenos aires
Eric Deschamps

Bord de mer. Bruit des vagues. Un drame se joue dans le soleil blanc de cette matinée d'été. Trois gangster viennent de faire un casse et se partagent le butin. Mais l'un d'eux, Jean, est amoureux et ce braquage est, pour lui, la voie du salut: partir à Buenos Aires avec la femme qu'il aime. Sa muse a pourtant d'autres vues, mais il ne le sait pas encore.

Dans une ambiance en noir et blanc qui accentue la présence lourde du soleil - un peu comme dans l'Etranger de Camus - Eric Deschamps a voulu travailler sur les doutes qui envahissent un homme à la croisée des chemins, lors de ce moment particulier où les désirs se confrontent à la réalité de l' Autre...qui s'échappe.

Buenos Aires séduit par son ambiance. La mer et soleil, on l'a déjà dit, mais aussi les costumes et la Dauphine qui replonge dans l'époque glamour des années 60. Et si sa lenteur destabilise un peu au premier visionnage, elle donne cependant toute sa force au trouble de Jean face aux yeux noirs de son ange de malheur, froids et armés d'une implacable décision.

Damien Froidurot

La fiche du film

Production Dick Laurent. 14 min fiction. Noir et blanc, 2004.
Réalisé en super 16 mm. France.

Eric Deschamps : 2001 : Nuit sombre ; 2002 : Esprit de Famille ; 2003 : l’inconnue du lavomatic.

Prix obtenu : Meilleur image à Bischeim, Mention Esthétique à Fontainebleau.

Scénaristes : Eric Deschamps et Yves-Alexandre Meunier; Photographie : Nicolas Gaurin; Sons : Sébastien Decaux; Montage : Ingrid Solvès; Acteurs : Vincent Schmitt, Cécile Raviart, Damien Deltour, Jacques Hameaux; Musique: Doo Big; Jaquette: Loïc Dufour.

Http://dicklaurent1.free.fr



Le coin des réclames